Completel en nette hausse après ses résultats du 1er trimestre

 |  | 374 mots
La publication des résultats du premier trimestre a agi comme un détonateur sur le titre Completel. Plus forte hausse du SRD, la valeur s'est envolée de 10,41% jeudi à 3,5 euros à la clôture.Les chiffres publiés ce matin par l'opérateur de services de télécommunications destinés aux PME ont en effet de quoi satisfaire les investisseurs. Comletel a engrangé pour 19,7 millions d'euros de revenus au cours des trois premiers mois de l'année. Une hausse de 30% par rapport au chiffre d'affaires du dernier trimestre 2000. De plus, la marge brute du groupe, qui ressort à 1 million d'euros, est positive pour le second trimestre consécutif. Enfin, la société est parvenue à réduire sa perte brute d'exploitation (Ebitda négatif) sur le trimestre écoulé, cette dernière s'élevant à 24,3 millions d'euros contre 29,7 millions sur les derniers mois de l'année 2000.Autre bonne nouvelle : Completel annonce que ses activités à Lyon ont enregistré pour la première fois un excédent brut d'exploitation positif. Lancé en juin 1999, le réseau local de l'agglomération est ainsi le premier réseau local de Completel bénéficiaire. Completel est un opérateur de services télécoms et Internet à destination des entreprises. Sa stratégie : conquérir le marché des PME et des administrations là où la concurrence est moins vive, c'est-à-dire en périphérie des grands centres d'affaires où sont déjà actifs des concurrents comme Colt ou MCI Worldcom ou même France Télécom. Pour atteindre ses objectifs, le groupe peut compter sur sa solide implantation régionale que ce soit en France, en Allemagne ou en Grande-Bretagne. En France, l'opérateur a décidé de concentrer ses investissements dans les villes où ses réseaux locaux sont déjà en service, c'est-à-dire à Paris, Lyon, Lille, Nice, Grenoble, Toulouse et Marseille. Ces dernières permettent en effet de réaliser des économies d'échelle et recèlent un important potentiel de développement à long terme, souligne l'opérateur. Ainsi, dans la majorité de ces villes, le groupe prévoit de réaliser un excédent brut d'exploitation positif sur une base trimestrielle avant la fin de l'année 2001. C'est désormais chose faite à Lyon.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :