Chapitre.com, le spécialiste du livre rare

Réconciliation entre règles du commerce d'antan et nouvelles technologies, c'est sur cet idéal qu'est né voici quatre ans Chapitre.com. Il y sent bon le livre ancien, la reliure et le journal de nos grands parents et pourtant on est sur le Web. Dans la plus grande librairie en ligne de livres neufs, anciens et épuisés, on chine parmi les 8 millions de références présentes sur le site , soit " l'ensemble de l'offre du marché ", s'enorgueillit le fondateur et Pdg, Juan Pirlot de Corbion. Il s'étonne encore des chiffres réalisés l'année dernière. Avec 25 millions de revenus en 2000, le groupe, financé jusqu'à présent par deux levées de fonds totalisant 50 millions de francs, prévoit de multiplier ses ventes par deux en 2001 et de parvenir dès 2002 à l'équilibre. Avant la fin du mois, le chaland pourra en plus acquérir sur le site des gravures, des estampes et des vieilles affiches de cinéma. Mais, que l'on ne s'y trompe pas, derrière le romantisme qui sied à la librairie traditionnelle se cachent ici de rigoureuses méthodes de gestion. Si en première lecture le site semble être fondé sur le modèle du petit commerce traditionnel, son Pdg préfère le définir comme étant à la limite de la place de marché. " Notre travail consiste à représenter en temps réel les stocks disponibles en provenance de notre réseau de 1700 libraires pour les livres anciens et épuisés et de 2500 éditeurs pour les livres neufs ", explique Juan Pirlot de Corbion. " La barrière à l'entrée dans ce métier c'est le sourcing, c'est-à-dire la capacité à savoir où se trouve l'ouvrage en question ". La start-up a quand même été obligée d'installer les logiciels de gestion des achats et des stocks chez les 1700 libraires, qui, pour certains, utilisaient un simple grenier en guise de boutique. Et du coup c'est évidemment le livre rare qui se vend le mieux sur Chapitre.com.La société réalise d'ailleurs la moitié de son chiffre d'affaires sur ce marché qui représente en France deux milliards de francs, une paille par rapport aux 25 milliards que rapporte le livre neuf. Une stratégie de niche, même si son fondateur s'en défend. "Au début, on pensait que le livre ancien ne représenterait que 5 à 10% de nos revenus", explique cet ancien éditeur d'Actes Sud. Le B2B est une part non négligeable de l'activité. Les bibliothèques, qui cherchent sans cesse à enrichir leur fond, représentent 10% du chiffre d'affaires, et le site compte également parmi ses clients d'autres libraires et des entreprises.Autre brèche dans laquelle s'est faufilé le site: l'international. "Nous réalisons la moitié de notre chiffre à l'étranger, dont 20% aux Etats-Unis. Nous profitons des carences de la distribution du livre français", indique le Pdg. Pour l'homme d'affaire, ce marché est une manne car il réunit, à son avis, les fondamentaux idéaux du commerce de biens culturels: la combinaison de la rareté et du prix. Or, hors de l'Hexagone, trouver un livre français relève de l'exploit et reste très cher. Si les frais de distribution et d'envoi sont en général le principal centre de coût des distributeurs en ligne, comme c'est le cas pour Amazon, Chapitre.com assure avoir contourné le problème. "Le client est prêt à payer certains frais pour un bien qu'il ne retrouvera pas ailleurs", souligne-t-il. Effectivement, Chapitre.com a vendu en ligne une édition du Plan de Turgot datant de 1735 à 55.000 francs. Le site multiplie donc les canaux de distribution. Présent sur le site de Barnes & Noble, Chapitre.com propose également son offre via un réseau de libraires international, Abebooks.com.Enfin, le fondateur commence à rééditer des ouvrages entièrement épuisés grâce au vertus du numérique. Lorsque le site a accumulé suffisamment de demandes, et c'est actuellement possible une fois par semaine, il numérise un ouvrage, le stocke et le réédite à volonté.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.