KPN Telecom confirme son programme de désendettement

Très attendus par les investisseurs, les résultats 2000 publiés ce matin par l'opérateur néerlandais KPN Telecom ont plutôt agréablement surpris. Mais le poids de la dette l'oblige à lancer un programme de cessions portant sur environ cinq milliards d'euros cette année.Gonflé par des gains exceptionnels, le résultat net de l'opérateur atteint 1,87 milliard d'euros, un chiffre supérieur aux prévisions des analystes qui tablaient, selon le consensus établi par Reuters, sur un résultat de l'ordre de 1,6 milliard d'euros. Le résultat d'exploitation avant impôts, intérêts et amortissements (Ebitda) progresse de 72% à 5,76 milliards d'euros. Toutefois, hors éléments exceptionnels, l'Ebitda ne progresse que de 13,8%, à 3,4 milliards d'euros. Et le groupe affiche une perte nette de 626 millions d'euros, contre un bénéfice de 771 millions d'euros un an plus tôt. Sur l'ensemble de l'année 2000, le chiffre d'affaires total de l'opérateur s'élève à 13,51 milliards d'euros, en progression de 48%. Hors revenus exceptionnels, la progression de l'activité atteint 30,4%, à 11,16 milliards d'euros.Le principal élément exceptionnel intégré dans les comptes concerne les 4 milliards d'eruos versés par l'opérateur mobile japonais NTT DoCoMo lors de son entrée à hauteur de 15% dans KPN Mobile. A l'instar de ses principaux concurrents européens, KPN Telecom, qui doit faire face à des investissements élevés dans la téléphonie mobile, a vu son endettement se creuser considérablement en 2000. A fin décembre, celui-ci atteignait 21,9 milliards d'euros contre 4,6 milliards un an plus tôt. Les principaux investissements réalisés en 2000 sont l'acquisition de 77,49% du capital du troisième opérateur mobile allemand, E-Plus, pour un coût total de 20,3 milliards d'euros en cash et en actions, et l'acquisition de licences UMTS pour 8,7 milliards. "La stratégie financière de KPN se concentre désormais sur la réduction de la dette", souligne le communiqué du groupe. La cession d'actifs non stratégiques devrait rapporter 5 milliards d'euros cette année. KPN prévoit notamment de vendre ses participations dans l'irlandais Eircom, le hongrois Pannon et le tchèque Cesky Telecom. L'opérateur réaffirme en outre son intention d'introduire en Bourse sa filiale mobile avant la fin de l'année.A la Bourse d'Amsterdam, l'action KPN gagnait 4,98% à 11,60 euros en fin de journée lundi.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.