Framfab a un besoin urgent d'argent frais

 |  | 358 mots
Framfab, l'agence Web suédoise, vient une nouvelle fois de surprendre ses investisseurs en annonçant des résultats catastrophiques pour le premier trimestre 2001. Ne se montrant pas plus optimiste pour l'avenir, le groupe, dont l'intégralité du conseil d'administration, hormis son président Johan Wall, a démissionné dans la foulée, a prévenu qu'il arriverait en juin à court de liquidités. Pour le premier trimestre 2001, Framfab a publié une perte avant impôts de 1,9 milliard de couronnes suédoises (210 millions d'euros), un chiffre huit fois supérieur aux attentes des analystes. L'an dernier à la même période, la société réalisait un bénéfice avant impôts de 111 millions de couronnes (12,17 millions d'euros). Même si les coûts du plan de restructuration de janvier ont pesé sur les résultats, le chiffre d'affaires a baissé de 38% au premier trimestre 2001 par rapport à 2000, à 264 millions de couronnes (28,95 millions d'euros).Arrivant à court de cash, Framfab a mis en place un plan drastique de réduction des coûts qui devrait se traduire, d'ici le 1er octobre 2001, par la suppression de 650 emplois (soit 41% des effectifs), dont la moitié en Suède, sous forme de cession ou de licenciements. Les activités du groupe seront désormais concentrées dans six pays et les antennes locales seront beaucoup plus autonomes, allégeant du coup la charge de travail de la maison-mère, basée en Suède. Mais ces mesures ne seront pas suffisantes pour que le groupe parvienne à refaire surface. Pour éviter la faillite, Framfab est dans l'attente d'un apport de cash afin d'atteindre son seuil de rentabilité prévu au quatrième trimestre 2001. La société a également proposé une augmentation de capital de 300 millions de couronnes (32,9 millions d'euros). Dernièrement, Framfab avait déjà tiré la sonnette d'alarme. En automne 2000, la société avait publié des pertes sur les neufs premiers mois de l'année trois fois supérieures aux attentes, et ce après un "profit warning". En janvier, la société avait annoncé la suppression de 400 emplois.A la Bourse de Stockhom, Framfab a perdu aujourd'hui 21,41% de sa valeur à 2,79 couronnes.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :