News Corp affecté par la baisse des recettes publicitaires

 |   |  363  mots
Même s'ils sont supérieurs aux prévisions des analystes, les résultats du troisième trimestre du tentaculaire News Corp, le groupe de médias australiens qui discute actuellement le rachat de Hughes Electronics, premier réseau de télévision par satellite américain, sont toutefois inférieurs à ceux du troisième trimestre 2000. Le groupe revoit également en baisse ses prévisions 2001.News Corp a réalisé sur cette période un bénéfice avant éléments exceptionnels et après impôts de 12 cents par action, contre 18 cents un an plus tôt, soit une baisse de 34%. Le consensus des analystes tablait sur un bénéfice par action de 9 cents. Sur l'ensemble de l'exercice, le groupe devrait réaliser un bénéfice d'exploitation compris 1,65 et 1,7 milliard de dollars, contre une fourchette de 1,75 et 1,85 milliard de dollars auparavant.Le directeur financier du groupe, David DeVoe, a justifié cette révision en baisse des prévisions par "la mauvaise situation économique actuelle, en particulier aux Etats-Unis, et par l'impact négatif de la baisse des devises britannique et australienne contre le dollar".Pour le troisième trimestre, le groupe a enregistré une baisse notoire du résultat d'exploitation de sa division cinéma malgré une hausse du chiffre d'affaires. Passant de 95 à 46 millions de dollars, la baisse a toutefois été limitée par les ventes de vidéo et de DVD, notamment des "X-Men", et par le succès en salle du film de Tom Hanks, "Seul au Monde", qui a compensé les échecs de "Monkeybone" et de "Say it isn't so". L'activité presse, qui coiffe entre autres le New York Post, le Times de Londres et le Daily Telegraph australien, a également souffert de la baisse des revenus publicitaires en Grande-Bretagne et en Australie, et des effets de change. Les divisions câble, composée surtout du réseau de la Fox, et télévision ont permis de contre-balancer les pertes enregistrées par les autres activités. Le chiffre d'affaires global s'est élevé à 3,27 milliards de dollars contre $3,24 milliards sur la même période un an plus tôt. A New York, le groupe gagnait 0,66% à 38,40 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :