KPN réaffirme ses prévisions pour 2001

 |  | 366 mots
Lecture 2 min.
L'opérateur télécom néerlandais KPN confirmera cet après-midi lors de l'assemblée générale des actionnaires ces objectifs pour l'exercice 2001. L'opérateur devrait enregistrer une hausse de 5% de son résultat avant impôts, intérêts, dépréciation et amortissements (Ebitda, qui correspond à l'excédent brut d'exploitation) et de 10 à 15% du chiffre d'affaires.Pour le premier trimestre, dont les résultats seront publiés le 1er juin, le groupe table toujours sur une hausse de son chiffre d'affaires de 20% mais annonce d'ores et déjà que l'Ebitda devrait s'inscrire en "légère baisse". La croissance des revenus est essentiellement due à la téléphonie mobile, tandis que les autres activités affichent un chiffre d'affaires en baisse. La baisse de l'Ebitda au 1er trimestre, "qui était attendue", précise le groupe, s'explique entre autres par des baisses de prix dans la téléphonie fixe par rapport au premier trimestre 2000 et par l'offensive publicitaire de la filiale E-Plus sur le marché allemand. Enfin, l'Ebitda sera également plombé ce trimestre - et le suivant - par les coûts générés par le plan de restructuration de l'entreprise, qui devrait porter sur la suppression de 8000 postes cette année. En 2000, le groupe a réalisé une bénéfice net de 1,87 milliard d'euros gonflé par les résultats exceptionnels, et un Ebitda en hausse de 72% à 5,76 milliards. Des chiffres du coup supérieur aux attentes des analystes. Si l'on exclut les éléments exceptionnels, l'Ebitda a progressé de 13,8% et le chiffre d'affaires de 30,4%. Mais KPN est surtout handicapé par un endettement massif qui atteignait fin décembre presque 22 milliards d'euros, en raison des investissements réalisés en 2000 (acquisition de 77% de l'opérateur allemand E-Plus et d'une licence UMTS). KPN devrait entamer un programme de cessions d'actifs portant sur 5 milliards d'euros. Outre ses participations minoritaires dans des groupes télécoms en Europe de l'Est, le groupe devrait également se défaire de toutes les activités périphériques à son métier de base. KPN gagnait 3,74% à la clôture mercredi à 14,70 euros. Depuis le début de l'année, le titre a progressé d'un peu plus de 15%. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :