Deutsche Telekom contraint d'abaisser ses tarifs

L'Autorité allemande de régulation des télécoms a décidé d'imposer à Deutsche Telekom une - légère - baisse du loyer mensuel payé par les concurrents de l'ex-monopole pour l'accès à son réseau sur la boucle locale, qui permet de fournir des services aux utilisateurs finaux.A partir du 1er avril, les opérateurs privés devront payer 24,40 deutschemarks (12,48 euros) par mois et par client à la compagnie semi-publique au lieu de 25,40 deutschemarks (12,99 euros) jusqu'à présent, précise l'Autorité.Deutsche Telekom, qui contrôle encore quelque 96% du marché allemand de la boucle locale, réclamait au contraire un relèvement du loyer mensuel à 34 marks (17,38 euros), tandis que ses concurrents militaient pour une baisse, espérant obtenir un tarif situé entre 15 et 18 marks (7,67 à 9,20 euros).Les concurrents de Deutsche Telekom jugent le loyer payé pour la boucle locale trop cher et le considèrent comme un obstacle à la libéralisation du marché.Avec un léger décalage sur l'Allemagne, la France vit le même bras-de-fer entre ex-monopole et opérateurs alternatifs : deux associations d'opérateurs ont saisi jeudi l'Autorité de régulation des télécoms (ART) et espèrent obtenir des sanctions rapides contre France Télécom, qu'elles accusent de faire obstruction au dégroupage. Entré en vigueur le 1er janvier, l'ouverture du marché de la boucle locale tarde en effet à entrer dans les faits. Le 2 mars, l'ART avait déjà rejeté la plupart des demandes de France Télécom sur le sujet, suite à sa mise en demeure de février, notamment sur les frais de mise en service facturés pour chaque ligne aux opérateurs concurrents. L'autorité avait en revanche accepté l'offre de tarifs de l'opérateur public pour l'accès à la boucle locale, fixé à 95 francs (14,48 euros) contre 112 francs (17,07 euros) par ligne et par mois pour un accès total (permettant l'accès téléphonique et Internet) et 40 francs (6,10 euros) contre 60 francs (9,15 euros) pour une ligne en accès partagé.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.