MobilCom affiche une perte moins importante que prévu

 |  | 283 mots
Quelques jours après avoir annoncé la progression de sa part de marché en Allemagne, MobilCom, un opérateur mobile bien modeste en comparaison avec les deux mastodontes du marché que sont Vodafone D2 (ex-Mannesman) et T-Mobile (groupe Deutsche Telekom), publie aujourd'hui une perte d'exploitation moins importante que prévu pour le premier trimestre de son exercice 2001.La perte avant impôts et intérêts s'est élevée à 68,4 millions d'euros, contre un bénéfice de 14,4 millions un an plus tôt. Le chiffre d'affaires s'est élevé à 728,7 millions d'euros. Ces chiffres sont meilleurs que ceux prévus par les analystes, qui tablaient sur une perte d'exploitation de 85,4 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 700,9 millions d'euros. Au delà des chiffres, l'opérateur, détenu à 28,5% par France Télécom, gagne peu à peu du terrain en Allemagne. MobilCom a investi 166 millions d'euros au premier trimestre, ce qui a permis de porter son nombre d'abonnés à 7,28 millions au total (fixes, Internet et mobiles). Le groupe se veut volontariste sur le marché du mobile et axe déjà sa stratégie sur le lancement des services UMTS, dont le prix de la licence pèse sur les coûts de la société. MobilCom détient actuellement 13,5% de part de marché avec 4,61 millions d'utilisateurs, contre 9,9% l'an dernier. Il compte sur ce portefeuille clients pour acquérir une position solide dans les services de troisième génération. "Nous pensons que 15% de parts de marché dans l'UMTS nous permettra d'être profitable", a précisé il y a deux jours le directeur général du groupe, Gerhard Schmidt.Sur le Neuer Markt, l'action MobilCom cédait 2,23% en fin de journée à 21,49 euros. latribune.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :