MobilCom gagne du terrain en Allemagne

 |  | 279 mots
En fin de journée, MobilCom, le petit opérateur mobile allemand, qui appartient pour 28,5% à France Télécom, était en hausse de 6,36% sur le Neuer Markt à 21,4 euros. Sur les cinq dernières séances, le titre a gagné 12,51%. MobilCom vient en effet d'annoncer une part de marché en hausse à 13,5% contre 9,9% à la même période l'an dernier. L'opérateur compte désormais 4,61 millions d'abonnés contre 3,98 millions fin décembre, en progression de 15,8%. MobilCom, détenteur d'une licence UMTS acquise au prix fort l'an dernier, a mis l'accent sur sa politique marketing dans l'objectif d'augmenter son portefeuille client avant l'avènement des services de troisième génération (3G). "Nous pensons que 15% de part de marché dans l'UMTS nous permettra d'être profitable", a précisé le directeur général du groupe, Gerhard Schmidt.La réussite du lancement de l'UMTS est en effet stratégique pour le groupe, qui engrange de fortes pertes liées aux coûts d'acquisition de la licence. MobilCom a clairement annoncé son intention d'être le premier à lancer les nouveaux services dans certaines régions d'Allemagne à partir de 2002.L'opérateur cherche en parallèle le moyen de réduire les coûts d'infrastructure du nouveau réseau. Hier le Financial Time faisait état de discussions entre E-Plus et MobilCom sur le partage des coûts du réseau 3G. La filiale de l'opérateur hollandais, KPN et l'allemand sont déjà en partenariat sur le réseau GSM et envisagerait l'extension de cet accord. Selon un porte-parole du groupe, l'opérateur pourrait faire une économie de 20 à 40% des dépenses initiallement prévues pour la construction de l'infrastructure UMTS. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :