Le président de British Telecom quitte ses fonctions

 |  | 295 mots
Lecture 1 min.
Iain Vallance n'aura pas survécu à l'assemblée générale que vient de tenir l'opérateur historique britannique, British Telecom, massivement endetté. Le PDG vient de présenter sa démission et quittera ses fonctions le 1er mai, soit plus d'un an avant la date de son départ en retraite. Il sera remplacé par l'actuel patron de la BBC, Christopher Bland, a annoncé jeudi matin la BBC elle-même. Iain Vallance a déclaré que son départ se faisait "à son initiative" et s'est dit "ravi" de quitter ces fonctions car il y réfléchissait "depuis quelques années". "Je pense que Christopher fera un excellent président", a-t-il ajouté. A propos de la santé financière de l'opérateur, Iain Vallance a rétorqué que BT était actuellement dans la même situation que les autres opérateurs téléphoniques. Sa sortie n'est toutefois pas définitive puisque l'ancien président occupera la position de président émérite jusqu'en juillet 2002, sans pourtant faire partie du conseil de direction. Christopher Bland, 62 ans, président du conseil des gouverneurs de la BBC depuis 1996, prendra ses nouvelles fonctions dès que la BBC aura trouvé un remplaçant. Le PDG, entré dans le groupe il y a 30 ans, subissait depuis des mois les pressions et les critiques de ses actionnaires, qui lui reprochaient une gestion plus que décevante. L'ancien monopole cherche notammment à alléger sa dette colossale qui s'élève à 30 milliards de livres (47,6 milliards d'euros). Le directeur général de BT, Peter Bonfield, dont on dit qu'il était en désaccord avec Iain Vallance, serait lui aussi sur le départ, selon des sources proches du dossier. A Londres, le titre cédait 5,17% en clôture, à 550 pence.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :