LVMH recule après ses résultats 2000

 |  | 261 mots
Lecture 1 min.
LVMH (propriétaire de la Tribune) a battu ses objectifs en 2000, mais n'a pas pour autant publié des résultats à la hauteur des espoirs des analystes. Ceux-ci, qui tablaient sur une progression de 29% du résultat d'exploitation du groupe, ont dû se contenter d'une hausse légèrement inférieure, de 27% à 1,96 milliard d'euros. Le groupe de luxe a par ailleurs annoncé un bénéfice net de 722 millions d'euros au titre de son exercice 2000, soit 4% de mieux que les 693 millions d'euros réalisés une année auparavant.L'année 2000 n'en constitue pas moins un très bon cru pour le groupe de Bernard Arnault. Les objectifs de LVMH sont d'ailleurs un peu moins ambitieux pour 2001: ils portent sur une hausse à deux chiffres du bénéfice d'exploitation, comme du chiffre d'affaires cette année. A l'appui de ces prévisions, le groupe annonce que son chiffre d'affaires a progressé de 13% sur les deux premiers mois de l'année. LVMH se dit d'ailleurs "bien armé pour aborder un environnement plus incertain. (...) La diversification géographique, la force et la diversité de nos marques nous permettront (...) de faire face sereinement" à la conjoncture, assure le communiqué publié mercredi par le groupe. Cette année 2001 devrait se placer sous le signe de la croissance interne, après une année 2000 marquée par de nombreuses acquisitions.A la Bourse de Paris, les résultats du groupe ont reçu un accueil négatif. La valeur a perdu jusqu'à 5,2% à 60,75 euros en milieu de séance avant de remonter à 63,2 euros à la clôture (-1,56%). latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :