Nokia réduit sa prévision de croissance mais rassure le marché

Après ses concurrents Alcatel et Ericsson, Nokia admet à son tour être frappé par la faiblesse de la demande en terminaux mobiles. Le groupe finlandais vient d'annoncer qu'il abaissait sa prévision de croissance du chiffre d'affaires pour le premier trimestre à 20%, contre une fourchette initiale de 25 à 30%. En revanche, la prévision de résultats net par action est maintenue à 0,19 euro.Sur les trois premiers mois de l'année, les ventes de combinés mobiles ne devraient progresser que de 15 à 20%, précise le leader mondial de ce marché, tandis que le chiffre d'affaires des équipements de réseaux est attendu en hausse de 30 à 35%. Nokia justifie la révision à la baisse de ses objectifs par le ralentissement plus fort qu'anticipé de la demande, notamment aux Etats-Unis, où "l'incertitude sur l'état de l'économie a augmenté ces dernières semaines". Dans un tel contexte, le groupe table désormais sur des ventes mondiales de terminaux mobiles comprises entre 450 et 500 millions d'unités sur l'ensemble de l'année.Malgré cette annonce, le titre Nokia est très nettement reparti à la hausse jeudi. A Paris, l'action a grimpé de 12,93% à 27,60 euros. Sa baisse depuis le 1er janvier atteint cependant encore près de 42%. Les opérateurs craignaient un avertissement touchant non seulement le chiffre d'affaires, mais surtout le résultat net du groupe. Ces craintes s'étaient amplifiées après l'alerte aux résultats publiée lundi par Ericsson, qui table désormais sur une perte pour le premier trimestre, alors qu'il espérait jusqu'alors publier des comptes à l'équilibre.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.