BlackOrange passe sous le contrôle des Editions Atlas et Initiative IP

 |  | 402 mots
Lecture 2 min.
Sur un marché français du commerce électronique B2C en restructuration rapide, BlackOrange, spécialiste de la vente en ligne de logiciels, a choisi une voie de sortie à mi-chemin entre la cession et l'augmentation de capital : la société, créée en juillet 1999, vient de passer sous le contrôle de ses deux principaux actionnaires, les Editions Atlas et Initiative IP, l'incubateur issu de la réorganisation de Softway. A l'issue d'une nouvelle augmentation de capital de 10 millions de francs - de la même taille que celle de juin dernier - les deux investisseurs possèdent désormais chacun 45% des parts de l'entreprise, les 10% restant aux mains d'Initiative & Finance Investissement, filiale de Natexis-Banques Populaires."Dès l'an dernier, nous avions recherché des investisseurs 'industriels' plutôt que financiers, explique Francis Lelong, co-fondateur et PDG : Atlas nous apportait un savoir-faire dans la vente par correspondance, tandis qu'Initiative IP est un spécialiste des technologies, notamment des réseaux et du haut débit. Mais nous savions que 2001 serait soit l'année de la cession, soit celle de la fusion".Deux des trois fondateurs - Francis Lelong et Pierre-Edouard Stérin - ont déjà décidé de quitter la société, tandis que la troisième, Véronique Torner, prend le temps de la réflexion. Du côté des actionnaires, en revanche, les choses devraient aller vite. "Nous annoncerons rapidement plusieurs projets portant sur les technologies, explique Thierry Le Guénic, nouveau PDG venu d'Initiative IP. BlackOrange continuera de se développer sur deux pôles, l'un B2C avec un positionnement de spécialiste, l'autre B2B en tant que 'multi-spécialiste' élargissant l'offre de la distribution de logiciels vers de nouveaux services". Les synergies avec Atlas, elles, pourraient s'inscrire dans le cadre de la stratégie de développement multi-sites de l'éditeur d'encyclopédies ; outre Webencyclo (encyclopédie gratuite en ligne), Atlas a déjà ouvert la Compagnie des gourmets, un site de commerce de produits gastronomiques, et annonce quatre projets pour 2001. Le groupe possède par ailleurs des participations dans plusieurs sites indépendants, notamment MusicBox. BlackOrange, qui a réalisé 25 millions de francs de chiffre d'affaires l'an dernier, compte 30.000 comptes-clients. Une situation qui, espèrent les dirigeants d'hier comme ceux d'aujourd'hui, devrait lui permettre de figurer parmi "les 25 sites de commerce en ligne qui subsisteront à la fin de l'année en France". latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :