Axa se dit confiant sur la poursuite de sa croissance cette année

 |   |  373  mots
Axa a plutôt bien résisté à la chute des marchés d'actions au premier trimestre. Certes, de janvier à mars l'assureur a enregistré un recul de 3,3% de son activité pour un chiffre d'affaires de 20,6 milliards d'euros, mais a réussi à contenir le recul de ses revenus dans l'assurance vie et la gestion d'actifs, plus dépendants de la Bourse.Sur le trimestre écoulé, le chiffre d'affaires des activités assurance vie, épargne, retraite s'établit au même niveau que lors du premier trimestre 2000, soit 12,4 milliards d'euros, tandis que les métiers de la gestion d'actifs limitent le recul de leur activité à 0,6% pour un chiffre d'affaires de 0,9 milliard d'euros. Commentant ces chiffres, Henri de Castries, Pdg du groupe, a déclaré : "la bonne tenue du chiffre d'affaires d'Axa sur l'ensemble de ses métiers, dans un contexte difficile, confirme la validité d'une stratégie diversifiée, qui vise à améliorer la performance du groupe, en dépit des aléas des marchés financiers".AXA a reconnu avoir enregistré une baisse de ses entrées de primes sur les marchés français et américain mais affirme avoir fait mieux que la concurrence sur ses deux principaux marchés que sont l'Europe et les Etats-Unis. Le groupe souligne par ailleurs que cette faiblesse a été "compensée par de solides performances" dans d'autres secteurs géographiques, en particulier le Royaume Uni, la Belgique et l'Australie.Qui plus est, M. de Castries a fait part de son optimisme face à la croissance de son activité sur l'ensemble de l'année suite à "la récente stabilisation des marchés boursiers et de la poursuite des augmentations de tarifs sur nos marchés d'assurance dommage", a-t-il ajouté. Après une mauvaise année 2000, l'augmentation des tarifs devrait en effet permettre au marché de l'assurance dommages de progresser de 2 à 3% cette année en France. Sur le trimestre écoulé, Axa a vu ses recettes tirées de l'assurance dommages augmenter de 3,3% (5 milliards d'euros).Les propos rassurants d'Henri de Castries n'ont cependant pas empêché le titre Axa de céder du terrain en Bourse. La valeur a abandonné près de 2% à 136,2 euros lundi, portant son recul depuis le début de l'année à près de 12%.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :