Valeo malmené suite à ses résultats du premier trimestre

Alors que Valeo a annoncé jeudi avoir essuyé une perte nette de 179 millions d'euros au titre du premier trimestre, l'action a chuté de 4,84% mardi, à 46,01 euros à la clôture. La valeur affiche désormais un recul de plus de 3% par rapport au 1er janvier.Frappé de plein fouet par le ralentissement économique américain -le groupe réalise 30% de son activité outre-Atlantique-, l'équipementier automobile a publié jeudi soir des résultats du premier trimestre désastreux. Sur les trois premiers mois de l'année, Valeo a en effet vu son résultat d'exploitation fondre de 62% à 54 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 2,695 milliards d'euros. En données constantes, les revenus du groupe accusent un repli de 2% compte tenu de la chute de 20% des ventes réalisées outre-Atlantique.Devant une telle contre-performance, qualifiée par le groupe de "crise la plus grave jamais connue depuis quinze ans", Valeo s'engage dans un vaste plan de cessions et de restructurations. L'équipementier automobile compte ainsi céder des actifs représentant 10 % de son chiffre d'affaires, soit un milliard d'euros environ - sans toutefois en donner le détail. Valeo procédera en outre à des licenciements, le groupe disposant notamment "d'un fort volant d'effectifs temporaires en Europe qui permet des adaptations rapides". Pour ce nouvel effort de restructuration, Valeo a prévu une dotation supplémentaire de provisions de 163 millions d'euros au premier trimestre, qui s'ajoutent aux 437 millions déjà prévus. Les premières retombées de ce programme de redressement "devraient intervenir au cours des prochains trimestres", espère l'équipementier automobile.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.