eBay veut empêcher les ventes de logiciels piratés

C'est une petite victoire pour les éditeurs de logiciels souvent victimes de la fraude. Le site d'enchères en ligne eBay a mis en place sur son site un système de contrôle automatique des objets mis aux enchères, vérifiant s'ils ne violent pas la règlementation sur les droits d'auteurs. Ce nouveau système concerne en particulier les logiciels, mais également les disques, les films et tout objet dont la copie est règlementée. Depuis la mise en place de ce programme d'auto-contrôle en décembre, eBay retire chaque jour de son site une douzaine d'objets qui ne respectent pas les règles des droits d'auteur. eBay a décidé d'effectuer ces nouveaux contôles sous la pression exercée par le Business Software Alliance (BSA), l'entité chargée de lutter contre le piratage des logiciels, et par les éditeurs comme Microsoft. "Nous reconnaissons que c'est un problème pour eux, et nous avons voulu tout faire pour lutter contre cela", a affirmé le juriste d'eBay, Jay Monahan. Auparavant, eBay était très critiqué pour son laisser-faire en la matière. En réponse, le site revendique maintenant un programme entièrement dédié à la lutte contre la violation des droits d'auteur, employant 15 personnes à temps plein.Certains concurrents d'eBay ont déjà mené des actions visant à encadrer juridiquement les ventes. Amazon a signé récemment un code de bonne conduite rédigé par le BSA tandis que Yahoo vient d'annoncer qu'il était en train d'installer sur son site une nouvelle technologie censée s'assurer que les logiciels mis en vente étaient bien en règle.La copie pirate de logiciels est devenu le problème numéro un de cette industrie qui estime les pertes en milliards de dollars. Le gouvernement américain a d'ailleurs commencé à faire pression sur le département de la justice afin qu'il accentue ses poursuites contre les pirates. Pour le BSA, 90% des logiciels vendus via des sites d'enchères sont des copies non conformes. Un chiffre évidemment contesté par eBay.Sur le Nasdaq, l'action eBay cédait 2,08% mercredi à la mi-séance, à 41,25 dollars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.