Vizzavi vise l'équilibre opérationnel fin 2003

 |  | 284 mots
Lecture 1 min.
Vodafone promet pour Vizzavi un résultat avant impôts, intérêts et amortissement (l'EBIDTA) en équilibre pour la fin 2003, après un investissement global de 1,6 milliard d'euros d'ici la fin 2002. Une ambition modeste, qui confirme les informations parues récemment dans le Financial Times selon lesquelles Vodafone et Vivendi ont revu à la baisse les prévisions de croissance de leurs portail commun. L'opérateur britannique confirme parallèlement le lancement officiel de ses services GPRS au second trimestre 2001, même si le groupe ne dispose pas encore suffisamment de téléphones portables acceptant la nouvelle norme. Ces nouveaux services seront commercialisés via Vizzavi.Au deuxième trimestre 2001, Vizzavi aura conquis deux millions de clients assure Vodafone, qui affirme tabler sur un milliard d'abonnés au téléphone mobile dans le monde en 2002. "Les réseaux GPRS de Vodafone sont déjà opérationnels en Allemagne, en Nouvelle-Zélande, en Suède, en Autriche et au Portugal. Au second trimestre, les services GPRS seront en vente dans toutes les filiales du groupe", a précisé Vodafone lors d'une conférence organisée à l'attention des investisseurs. Toutefois, le nombre de terminaux disponibles ne sera pas suffisant pour assurer un véritable lancement commercial et le groupe attend la sortie de nouveaux modèles avant septembre. Créé en juillet 2000, Vizzavi revendique 4.000 nouveaux abonnés par jour aux Pays-Bas, en France et en Grande-Bretagne où des portails d'accès Internet sur téléphone mobile ont déjà été ouverts. Vizzavi tirera cette année ses revenus de la publicité et de la messagerie, avant de diversifier ses sources de revenus l'an prochain, notamment avec le commerce en ligne, précise l'opérateur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :