Bertelsmann et EMI toujours en discussion

Les discussions sur un éventuel rapprochement se poursuivent entre le groupe allemand Bertelsmann et l'éditeur musical britannique EMI. Bertelsmann a ainsi tenu à démentir une information selon laquelle le projet de fusion des activités musicales des deux groupes pourrait être proche de l'échec. Toutefois, le groupe a précisé qu'une conclusion n'était pas à attendre dans l'immédiat."Les discussions se poursuivent et plusieurs modèles sont encore considérés", a déclaré un porte-parole à Reuters. En novembre dernier, les deux partenaires avaient déjà annoncé que les discussions seraient plus longues que prévu, notamment en raison des mauvais résultats publiés par EMI, qui pouvaient changer les termes de l'accord. Bertelsmann avait également évoqué un rapprochement au niveau de BMG (Bertelsmann Music Group). "Nous sommes en train d'examiner ces options, et il est vraisemblable que notre examen durera plusieurs semaines", avait déclaré M. Nicoli, PDG d'EMI, laissant entendre qu'il rechercherait la solution la plus créatrice de valeur pour ses actionnaires.Par ailleurs, les deux groupes travaillent également sur les conditions d'acceptation du dossier auprès des autorités européennes de la concurrence. Un précédent projet de fusion entre EMI et Warner avait déjà été refusé par ces mêmes autorités. Les deux sociétés tentent de constituer un grand groupe musical afin de concurrencer le numéro un mondial Vivendi Universal. Mais selon des sources proches des discussions, le projet aurait 50% de chances d'aboutir, tandis que d'autres plus pessimistes prédisent qu'il faudra encore quelque temps avant qu'une quelconque fsuion soit réellement mise en place.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.