Business Objects poursuit son recul

Plus forte baisse du SRD, Business Objects a plongé de près de 8% lundi et terminé la séance à 35,65 euros. Ce recul vient s'ajouter à la chute de 8,75% essuyée vendredi après que l'éditeur de logiciels a revu à la baisse ses objectifs 2001.Dans son communiqué présentant les résultats du premier trimestre, Business Objects a en effet indiqué que ses revenus de l'année en cours se situeraient entre 420 et 430 millions de dollars pour un résultat net compris entre 71 et 75 cents par action. Début janvier, l'éditeur de logiciels escomptait un chiffre d'affaires annuel de 452-460 millions de dollars et un bénéfice net par action compris entre 1,20 et 1,25 dollar. Le groupe a expliqué cette révision en baisse par le ralentissement des achats de logiciels par les clients américains et européens, par l'absence de gros contrats de plus d'un million de dollar en février et mars et par la faiblesse de l'euro. Prenant acte de cet avertissement sur les résultats du groupe, les analystes ont revu leurs estimations à la baisse, certains comme ODB Equities ou KBC Securities allant même jusqu'à dégrader la valeur. "La demande existe mais les grands contrats sont gelés. Les qualités intrinsèques de Business Objects sont intactes et le groupe résiste mieux que ses concurrents", a déclaré KBC Securities, cité par Reuters. "Il y a une bonne visibilité pour les trois prochains mois et aucune au-delà", a toutefois ajouté la société de Bourse. Cette annonce a totalement éclipsé les bons résultats publiés vendredi par le groupe au titre du premier trimestre. Sur les trois premiers mois de l'année, Business Objects est parvenu à gagner des parts de marché face à ses principaux concurrents, notamment l'américain Cognos. Son chiffre d'affaires s'élève à 98,3 millions de dollars, soit 35% de mieux que les 72,6 millions de dollars enregistrés au premier trimestre 2000. Le résultat net a crû de 50% à 10,5 millions de dollars, soit 16 cents par action. Les analystes interrogés par Reuters tablaient pour leur part sur un bénéfice net par action de 15 cents.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.