General Motors fait mieux qu'attendu

Dans un environnement économique particulièrement dégradé, General Motors est parvenu à tirer son épingle du jeu. Si le bénéfice net hors éléments exceptionnels du constructeur automobile a fondu de 88% pour tomber à 225 millions de dollars, soit 50 cents par action, GM a dépassé les prévisions des analystes de Wall Street qui anticipaient un bénéfice compris entre 19 et 35 cents.Affecté par le recul des ventes automobiles aux Etats-Unis et l'atonie du marché européen, GM a vu son chiffre d'affaires reculer de plus de 9% à 42,6 millions de dollars contre 46,9 millions lors des trois premiers mois de l'année 2000. Aux Etats-Unis la chute des ventes du groupe a atteint 7% au premier trimestre.Malgré cette contre-performance, le constructeur maintient sa prévision de 16,5 millions de véhicules vendus aux Etats-Unis cette année contre 17,4 millions d'unités en 2000, soit une baisse de 5,5%. Tablant sur la poursuite de son programme de réduction des coûts et la mise sur le marché de nouveaux véhicules, General Motors prévoit un bénéfice net de 95 cents pour le second trimestre, en ligne avec les estimations des analystes.A Wall Street, les investisseurs ont réservé un accueil favorable aux résultats de l'activité du premier trimestre, le titre GM s'appréciant de 6% à 56,85 dollars au moment de la clôture de la Bourse de Paris.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.