Nortel sème de nouveaux doutes sur la croissance du secteur des réseaux

L'embellie aura été de curte durée pour le secteur des réseaux, l'optimisme affiché mercredi soir par Ciena étant démenti 24 heures plus tard par Nortel. Confirmant les craintes des investisseurs, le leader mondial d'équipements pour réseaux optiques, a réduit de moitié ses prévisions de croissance et prévenu que ses comptes seront dans le rouge au premier trimestre, conséquence du ralentissement économique nord-américain.Nortel prévoit désormais un chiffre d'affaires de 6,3 milliards de dollars américains sur les trois premiers mois de l'année ainsi qu'une perte par action de 4 cents l'action. Il s'agit d'un important revirement par rapport aux prévisions, puisque les analystes tablaient en moyenne sur un chiffre d'affaires de 8,1 milliards de dollars US et un résultat par action de 16 cents.Pour l'ensemble de l'année, Nortel ne s'attend plus, désormais, qu'à une croissance de 15% de son chiffre d'affaires et de 10% de son bénéfice. Une révision drastique, puisque le groupe tablait encore le mois dernier - après une première révision en baisse - sur une croissance des ventes de 30%, contre 30% à 35% auparavant. Les analystes, eux, tablent sur un bénéfice annuel de 96 cents l'action pour un chiffre d'affaires de 39,1 milliards.Pour accroître sa rentabilité dans ce contexte défavorable, Nortel va porter à 10.000 le nombre des suppressions de postes au sein du groupe, dont 6.000 sont déjà effectives. "Nous constatons des délais plus importants que prévu dans les dépenses de clients américains qui continuent d'évaluer l'impact des conditions du marché et de l'économie sur leurs activités, explique le directeur général du groupe, John Roth, dans un communiqué. Ce revers économique aux Etats-Unis sera probablement plus accentué et plus long que nous le prévoyions jusqu'à présent."Dès vendredi matin, plusieurs courtiers ont tiré les enseignements de ces résultats et des commentaires des dirigeants de Nortel. Lehman Brothers abaisse ainsi son objectif de cours de 50 à 26 dollars, tandis que Credit Suisse First Boston ramène le sien de 80 à 40 dollars.A Wall Street, Nortel a renforcé le pessimisme d'investisseurs déjà refroidis par les alertes aux résultats de Dell et de Hewlett-Packard : l'action du groupe canadien chutait de 333,78% en fin de matinée sur le New York Stock Exchange, tombant à 19,70 dollars et entraînant dans sa chute la totalité des valeurs d'équipementiers et de constructeurs de réseaux. Cisco chutait de 7,1%, Corning de 19,2%, Ciena, vedette de la veille, de 5,27%, JDS Uniphase de 18,3% et Juniper Networks de 10%.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.