Jet Multimédia rachète Victoire Multimédia à D.I Group

Jet Multimédia, filiale de 9 Telecom, annonce ce matin l'acquisition de Victoire Multimédia, filiale de D. I Group (pôle média du groupe LVMH, actionnaire de La Tribune). En échange de 100 % de Victoire, D. I Group devient actionnaire d'environ 4,5 % de Jet, à la suite d'une augmentation de capital réservée. Fabrice Larue, le président de D. I Group, fera son entrée au conseil de surveillance de Jet. Pour Manuel Cruz, président de Jet Multimédia, racheté en novembre par l'opérateur 9 Telecom (Telecom Italia), l'opération répond à une logique industrielle : les deux entreprises exercent les mêmes métiers et Victoire apporte sa clientèle bancaire et financière.Créé en 1989, Jet Multimédia (comme Victoire née en 1991) a débuté dans la télématique et s'est diversifié dans les services audiotel, puis Internet, WAP... La société emploie 450 collaborateurs et a réalisé en 2000 un chiffre d'affaires de 89,7 millions d'euros (en hausse de 23 %), dont 60 % via les activités Internet. Un an plus tôt, l'activité Minitel dominait encore. Désormais, Jet entend se concentrer sur les services aux entreprises et veut tripler son chiffre d'affaires en trois ans. Après une année riche en acquisitions, son résultat net, positif (6,8 millions d'euros) en 1999, a enregistré une perte de 2 millions d'euros au premier semestre 2000.Victoire, qui continue à diffuser des conseils boursiers sur Minitel, réalise et héberge des sites Internet pour les banques, les institutions financières et les brokers en ligne. La société intègre des flux de cotations boursières et d'informations provenant de Comstock, Euronext, Détroyat... Elle a développé des partenariats technologiques avec des sociétés comme Sopra, Akamaï ou Reuters pour la mise en place d'un système de prise d'ordres en ligne. Le chiffre d'affaires 2000 s'est établi à 20 millions d'euros. Victoire emploie 75 personnes.Jet qui cible les grandes entreprises, compte parmi ses clients Yahoo, (pour le service 3615 Yahoo), TF1, etc. La société vient de décrocher le contrat pour la nouvelle version des sites de France Télévision. Jet assurera l'hébergement, la mise à disposition de la bande passante pour transporter les images des chaînes destinées au Web en s'appuyant sur les réseaux de sa maison mère 9 Télécom. Dans le domaine bancaire, Jet compte le Crédit Lyonnais et la Société Générale parmi ses clients. Désormais, ce segment de marché sera géré sous la marque Victoire Multimédia, qui va conserver son autonomie.Après l'augmentation de capital, la participation de 9 Telecom reviendra à 85,5 % au lieu de 95,5 %, le flottant remontant à 10 %. Sur la base d'une estimation de 33 millions d'euros pour Victoire, la transaction valorise Jet Multimédia autour de 733 millions d'euros. Soit un écart avec les dernières valorisations : vendredi, à la clôture, la capitalisation boursière de Jet ressortait à 642 millions d'euros (au lieu de 887 millions d'euros lors de l'OPA de 9 Telecom en octobre).Pour D. I Group (La Tribune, Investir, Jazzman, le Monde de la Musique, Défis, Radio Classique, System TV), cette cession permet un « recentrage sur l'activité média, coeur de métier du groupe », selon Fabrice Larue, son PDG.Jet Multimédia compte multiplier son chiffre d'affaires par trois pour le porter à 90 millions d'euros en 2003, en misant notamment sur l'international. Dans une conférence de presse présentant l'opération, le groupe a annoncé vouloir "s'appuyer sur Télécom Italia pour s'implanter en Europe, soit par des synergies industrielles, soit par acquisition", a précisé son président du directoire Manuel Cruz. Jet Multimédia n'exclut d'ailleurs pas de procéder à nouveau par augmentation de capital pour financer de futures opérations de rachat. Le titre Jet Multimédia était suspendu ce matin à la Bourse de Paris, avant la conférence de presse. A la reprise de cotation à 14 heures, l'action s'adjugeait 2,37% à 64,80 euros.I. R. et latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.