La pénurie de main d'oeuvre high-tech va s'aggraver en Europe

Recherche spécialistes en technologies de l'information et de la communication... désespérément. La pénurie de main d'oeuvre spécialisée dans les "TIC" va s'aggraver dans toute l'Europe de l'Ouest, et notamment en France, annonce l'EITO, l'Observatoire européen des technologies de l'information, dans sa dernière étude. Dans deux ans, souligne l'étude, le nombre de postes de spécialistes à pourvoir en Europe dans les technologies de l'information et le commerce électronique "risque d'être de 3,8 millions, soit 18% de la main d'oeuvre totale de ce secteur". Les conséquences de cette pénurie pourraient être importantes : l'institut, basé en Allemagne, évoque "l'augmentation des coûts", le "report de projets" et "la baisse de la productivité des employés". Au total, ces conséquences pourraient entraîner en Europe de l'Ouest une perte moyenne de 2,5 à 3% de PIB d'ici 2003."Ce défi important pour l'Europe exige d'agir de toute urgnence pour adapter les systèmes de formation et les programmes de recyclage, promouvoir l'ASP [location de services hébergés] et l'externalisation et adapter les politiques d'immigration", conclut l'institut. En France, l'EITO prédit un scénario "aussi dramatique" que celui de l'Europe dans son ensemble. Pour 2000, l'institut chiffre la pénurie à 250.000 postes de spécialistes, sur un total de 2,2 millions. Les besoins étant amenés à progresser régulièrement, le déficit devrait passer à 470.000 postes en 2003 (+160%), pour un effectif total du secteur qui aura alors progressé de 72%. Cette pénurie n'empêche cependant pas l'Europe de l'Ouest d'être "l'élément moteur du secteur mondial des TIC", dont l'activité devrait y progresser de 11% en 2001 et de 8,9% en 2002. La France fait partie des marchés européens les plus dynamiques, avec un taux de croissance de 11,8% en 2001 et 12,7% en 2002, après 13,7% en 2000.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.