Un nouveau virus menace les messageries électroniques

 |  | 321 mots
"I Love You", le retour ? A la veille de la Saint-Valentin, un nouveau virus informatique menace de se répandre par le biais des messageries électroniques. Déjà signalé en Amérique, en Europe et en Australie, le virus, de type "ver", est déjà surnommé Anna Kournikova. Ses concepteurs utilisent en effet comme "appât" une photographie de la joueuse de tennis russe jointe au message lui-même. "Sur notre échelle de gravité de 1 à 5, ce virus est déjà classé au niveau 4, très grave, et pourrait passer au niveau 5 dans la journée, explique Damase Tricart, chef de projet chez Symantec, l'un des principaux éditeurs de logiciels antivirus. Il n'a pas cependant pas encore pris la même ampleur que I Love You." Apparu dans un premier temps aux Pays-Bas, le virus, appelé VBS.SST@mm ou VBS KALAMAR.A, "nous a été signalé hier en début d'après-midi, précise Damase Tricart. Mais nous ne pensions pas qu'il se répandrait aussi vite. Manifestement, beaucoup d'utilisateurs, notamment des hommes, ouvrent le fichier joint sans réfléchir." Comme Love Letter l'an dernier, Anna Kournikova se répand par le biais du logiciel de messagerie électronique Outlook Express de Microsoft : une fois le fichier joint ouvert par un destinataire, le virus s'active de lui-même et se réexpédie à toutes les adresses contenues dans le carnet d'adresses de l'utilisateur. Il n'a pas la capacité de détruire les fichiers stockés sur le disque mais peut engorger rapidement les serveurs de messagerie. En outre, le virus prévoit de diriger automatiquement le navigateur Internet des ordinateurs contaminés vers un site néerlandais tous les 26 janvier. "Les entreprises devraient être beaucoup moins touchées qu'elles ne l'avaient été l'an dernier par I Love You, estime Damase Tricart. Beaucoup ont ajouté à leurs logiciels de messagerie des filtres permettant d'éliminer les messages contenant des fichiers au format VBS."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :