Forte hausse de Vinci après d'excellents résultats 2000

Vinci va bien. Premier groupe de construction au monde depuis qu'il a absorbé son concurrent Groupe GTM, Vinci vient de publier des résultats 2000 marqués par une forte amélioration de sa rentabilité. L'année dernière, le groupe a enregistré un bénéfice net de 423 millions d'euros, en hausse de 55% par rapport à 1999.Le résultat d'exploitation progresse de son côté de 23% à 966 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 17,3 milliards d'euros en hausse de 10%. La marge d'exploitation s'apprécie donc de plus d'un demi point de pourcentage pour atteindre 5,6%. Les chiffres présentés par le groupe intègrent l'activité de GTM en année pleine sur 1999 et 2000 "afin de donner une vue d'ensemble du nouveau groupe après la fusion". Evoquant celle-ci, Antoine Zacharias, Pdg de Vinci, souligne la rapidité avec laquelle s'opèrent les rapprochements opérationnels "compte tenu de l'exceptionnelle complémentarité des deux groupes et leur proximité culturelle". Les synergies dégagées par la fusion sont d'ailleurs revues à la hausse. Initialement chiffrées à 70 millions d'euros, elles devraient atteindre 100 millions d'euros en 2003. Elles permettront à la société de poursuivre l'amélioration des ses ratios de rentabilité. Pour 2001, Vinci table sur un résultat hors exceptionnels en hausse d'au moins 20% et un résultat net au minimum égal à celui de 2000, a déclaré jeudi Antoine Zacharias.A la Bourse de Paris, le titre Vinci a gagné vendredi 3,84% à 67,60 euros. La valeur a gagné un peu plus de 3% depuis le début de l'année, après une progression de plus de 40% en 2000.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.