Epcos abaisse de nouveau ses prévisions

 |  | 316 mots
Lecture 2 min.
La décélération du marché des mobiles n'a manifestement pas fini d'affecter l'activité des fournisseurs de composants. Pour la seconde fois en quelques semaines, Epcos, le principal producteur allemands de composants passifs pour ce marché, est ainsi contraint de réviser à la baisse ses prévisions de chiffre d'affaires. Epcos ne table plus désormais que sur une progression de 20% de son chiffre d'affaires cette année - contre 25% précédemment - et abaisse son objectif de marge d'exploitation de 19 à 17%.La société, ancienne joint-venture entre Siemens et Matsushita, dont Nokia et Siemens sont les principaux clients, met en cause la baisse des prises de commandes auprès des fabricants de télécommunications mobiles. Il estime que le marché mondial ne devrait pas excéder 450 millions de combinés cette année. Il y a cinq semaines, Epcos avait déjà réduit ses prévisions de chiffre d'affaires pour l'exercice en déclarant s'attendre à une croissance de 25% en 2001, contre 25% à 35% précédemment estimés."Les prises de commandes ces huit dernières semaines ont considérablement diminué par rapport à la même période de l'an dernier. La réduction des stocks en cours touche l'ensemble de la chaîne de commandes", a expliqué le PDG du groupe, Klaus Ziegler, devant l'assemblée générale des actionnaires.L'entreprise basée à Munich table toutefois sur une reprise de l'activité à partir du début de l'été. Epcos entend donc bien maintenir ses investissements au niveau initialement prévu, soit 350 millions d'euros. A la Bourse de Francfort, ces annonces n'ont pas véritablement surpris les investisseurs, déjà alertés par la révision à la baisse, la semaine dernière, des prévisions du principal concurrent d'Epcos, l'américain Sawtek. En fin d'après-midi, l'action du groupe allemand regagnait ainsi 3,88% à 71 euros. La baisse du titre dépasse encore 40% depuis la mi-décembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :