Eridania Béghin-Say valide sa scission en quatre sociétés cotées

A l'occasion de la présentation des résultats annuels, le conseil d'administration d'Eridania Béghin-Say a donné le feu vert à la scission du groupe en quatre sociétés indépendantes et cotées à Paris, annonce le groupe agro-industriel. Ces sociétés correspondent aux quatre activités principales du groupe : le sucre, l'amidon, l'huile et les oléagineux, et la nutrition animale. Le projet sera opérationnel à la fin du premier semestre 2001, précise Eridania. Cela fait plusieurs mois déjà que le groupe réfléchit à une telle scission de ses activités. Le projet, anoncé au mois de novembre, avait reçu l'adhésion des investisseurs. Le titre s'était en effet apprécié de plus de 26% au mois de novembre avant de réduire quelque peu ses gains par la suite. Ses avantages sont nombreux. Il permet notamment d'accroître la visibilité du groupe -à chaque société correspond une stratégie précise- de supprimer la décote de holding qui pèse sur le titre Eridania et par là même, d'accroître la création de valeur pour les actionnaires, assure le groupe. La valeur retenue par action ressort à environ 120 euros contre un prix de 100,5 euros à la clôture mardi. Ce prix, établi à partir de la valorisation de chacune des nouvelles sociétés est le résultat d'une valeur totale d'entreprises de 5,7 milliards d'euros de laquelle est déduite une dette financière nette de 2,6 milliards d'euros, précise Eridania. Les modalités précises de l'opération seront arrêtées lors d'un conseil d'administration le 27 avril et soumises à l'assemblée générale des actionnaires le 25 juin mais le groupe assure d'ores et déjà que "le coût global de la scission restera limité et sera de 40 à 50 millions d'euros". Comme attendu, les résultats de l'exercice 2000 font ressortir une perte nette de 23,2 millions d'euros contre un bénéfice net de 92,8 millions d'euros en 1999. Le résultat net est particulièrement pénalisé par l'augmentation des dotations aux amortissements des écarts d'acquisitions (-156,5 millions d'euros contre -29,6 milions d'euros en 1999), explique Eridania.A la Bourse de Paris, le titre recule de 0,70% à 99,8 euros à la mi-journée après avoir démarré la séance dans le vert. Depuis le 1er janvier, le titre s'est apprécié de plus de 7%.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.