Icon Medialab licencie 14% de ses effectifs

Les Web agency continuent à pâtir du krach qui a touché les "dotcom". Icon Medialab, la première agence Internet européenne, confirme aujourd'hui l'avertissement sur ses résultats du quatrième trimestre 2000 lancé le mois dernier. L'agence suédoise a très mal terminé l'année 2000, accusant un forte perte d'exploitation de 6,53 millions d'euros, en accord avec les prévisions, pour un chiffre d'affaires légèrement supérieur aux estimations, de 56,19 millions d'euros. Sur l'année 2000, Icon Medialab a enregistré une perte nette de 287,65 millions d'euros, soit 8,7 fois plus que lors de l'année précédente, et une perte d'exploitation de 268,33 millions d'euros pour un chiffre d'affaires multiplié par quatre par rapport à 1999, à 187,95 millions d'euros. Selon les spécialistes, les pertes d'exploitation du groupe sont dues principalement aux coûts du récent rapprochement des activités danoises et britanniques du groupe, par ailleurs moins performantes que prévues. Du coup, Icon Medialab prépare un plan de restructuration pour lequel le groupe a déjà passé une provision de 85 millions de couronnes au quatrième trimestre. Le groupe va supprimer 325 emplois, soit 14% de ses effectifs. Il va également céder ses trois unités spécialisées dans le conseil et présentes à Londres, Berlin et Stockholm, à son principal actionnaire Interpublic Group of Companies. Ce plan de réduction des coûts devrait dès le deuxième trimestre 2001 réduire les charges du groupe de 20%.Les difficultés de l'entreprise avaient poussé le mois dernier son Pdg, Ulf Dahlsten, à démissioner, celui-ci ayant "endossé toute la responsabilité de la situation dans laquelle se trouve la société". Il a été remplacé depuis par le directeur financier Rens Buchwalt chargé d'assumer le redressement de la société.Ces annonces ont légèrement rassuré les investisseurs. A la Bourse de Stockholm mercredi, Icon Medialab gagnait 1,64% en fin de séance à 9,30 couronnes. Mais le titre flirte toujours autour de ses plus bas niveaux, après avoir perdu 97% de sa valeur sur l'année 2000.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.