Psion annonce un plan de réduction des coûts

Psion, le célèbre fabricant britannique d'assistants personnels, s'apprête à mettre en oeuvre un plan de restructuration d'envergure, après les fortes pertes enregistrées en 2000, annoncées en novembre dernier par un profit-warning. Psion a réalisé sur l'exercice une perte avant impôts de 1,4 million de livres (2,19 millions d'euros) pour un chiffre d'affaires de 220 millions de livres (344 millions d'euros). En 1999, la société avait terminé l'année sur un profit avant impôts de 4,6 millions de livres (7,2 millions d'euros).Pour 2001, la société avance des perspectives de chiffre d'affaires prudentes. Selon les analystes, Psion serait en train de perdre des parts de marché en Europe au profit de son concurrent direct Palm, le créateur du Palm Pilot. "Nous nous attendons à une baisse des ventes de nos assistants personnels et de nos modems", a déclaré le groupe dans un communiqué. Le groupe va donc fusionner trois divisions jusqu'alors indépendantes : Psion Computers, Connect, son unité modems, et Infomedia, la division nouveaux produits, en une seule entité, baptisée Psion Digital Division. Cette fusion devrait permettre à Psion d'économiser 17 millions de livres en 2001, même si le groupe doit inscrire d'abord une charge de restructuration de 11 millions de livres. Les années suivantes, la société réduira ses charges fixes de 7 millions de livres par rapport à la structure de coût acutelle.Par ailleurs, le britannique ne poursuivra pas seul la fabrication d'Odin, un nouveau "smartphone", (combiné mobile alliant les fonctions d'un assistant personnel et d'Internet). L'entreprise devait être menée avec la collaboration de Motorola, mais ce dernier s'est désengagé du projet le mois dernier. "En conséquence, Psion a pris des mesures de réduction des coûts dans ce domaine, qui devraient se traduire par une suppression de 20% des effectifs", a déclaré le groupe, sans évoquer plus de chiffres.Enfin, Symbian, le consortium dirigé par Psion auquel appartiennent également Ericsson, Motorola et Nokia et qui développe EPOC le système d'exploitation de Psion, ne serait pas épargné. "L'entreprise sera affectée par le retard du décollage du marché", a déclaré Psion. "Mais nous poursuivons les investissements dans la mesure où les fabricants prévoient de mettre sur le marché les prochains appareils munis d'Epoc au second semestre 2001 et en début d'année prochaine", a expliqué le goupe.Seul bonne nouvelle annoncée par Psion: sa filiale canadienne, Teklogix, qui fabrique des produits de réseaux mobiles, restructurée l'an dernier, vient de signer une série de contrats annonçant des perspectives de croissance et de profit pour l'exercice 2001. "Cela devrait être notre plus grosse activité cette année", précise la société dans son communiqué. A la Bourse de Londres, le titre a très fortement chuté jeudi, perdant 25,24% de sa valeur en clôture, à 131,29 pence.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.