Oberthur confirme sa reprise après ses résultats annuels

L'action Oberthur Card Systems démarre la semaine en fanfare. Le titre bondit de 8,26% à 12,45 euros vers 15h30. Vendredi déjà, la valeur s'était adjugé la plus forte hausse du SRD avec un gain de 8,90% à 11,50 euros.Les investisseurs saluent lundi la publication de résultats annuels rassurants. Après un premier semestre rendu difficile par la pénurie de composants, Oberthur a réussi à redresser la barre. La marge d'exploitation du groupe, qui n'avait pas dépassé 5% du chiffre d'affaires au premier semestre, a atteint 13,6% sur les six derniers mois de l'année. Pour l'ensemble de l'exercice, le résultat d'exploitation a atteint 45 millions d'euros, soit une progression de 157% par rapport à 1999. Les revenus du groupe se sont pour leur part accrus de 172% à 451,1 millions d'euros.Oberthur a par ailleurs annoncé que son chiffre d'affaires avait grimpé de 27% au premier trimestre 2001. Ce chiffre, ainsi qu'une prévision de croissance de 30% pour le deuxième trimestre, est en ligne avec l'objectif retenu par le groupe d'une hausse de 25 à 30% de son chiffre d'affaires en 2001. Cet objectif, Oberthur l'a d'ailleurs réaffirmé jeudi dernier pour faire face à la vague de défiance déclenchée par le "profit warning" de Gemplus.Oberthur, qui fabrique également des cartes SIM destinées aux terminaux GSM, explique sa bonne résistance à un environnement déprimé par "la répartition équilibrée" de ses activités entre les cartes SIM, les cartes de paiement, qui devraient continuer à croître à un rythme rapide cette année, et les applications e-commerce. "Le groupe est moins exposé que d'autres au ralentissement enregistré dans le secteur de la téléphonie sans fil".latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.