2000 suppressions d'emplois supplémentaires chez Compaq

Les mauvaises nouvelles s'accumulent pour Compaq : trois jours après la perte de sa place de numéro un mondial des PC, le groupe a publié hier soir des résultats trimestriels décevants et annoncé l'amplification des réductions d'effectifs annoncées le mois dernier. Sur les trois premiers mois de l'année, le bénéfice net hors éléments exceptionnels de Compaq a reculé de 21% à 200 millions de dollars par rapport à la même période de l'an dernier. Et malgré l'alerte aux résultats de la mi-mars, le bénéfice par action publié est inférieur aux attentes des analystes à 0,12 dollar, tandis que les analystes tablaient sur 0,13 dollar contre 0,14 dollar pour le premier trimestre 2000. Le groupe texan a surtout souffert d'un recul des livraisons de PC aux Etats-Unis - en baisse de 3,5% en volume au premier trimestre selon Dataquest - et de la guerre des prix qui en résulte, face notamment à Dell. Celle-ci explique pour l'essentiel le léger recul de la marge brute au premier trimestre, à 22,7%. Les PC génèrent environ 50% de l'activité de Compaq.Selon le cabinet d'études Dataquest, Compaq, avec 12,1% du marché mondial des PC au premier trimestre, est passé pour la première fois derrière Dell, qui a accaparé 12,8% des ventes. "Le second trimestre va encore constituer un défi, a souligné le PDG de Compaq, Michael Capellas, lors d'une conférence téléphonique. Nous continuons d'observer une forte concurrence sur les prix et de faibles dépenses des particuliers en informatique". Et la situation du groupe devrait encore se dégrader au second trimestre : Compaq s'attend à une stagnation de son chiffre d'affaires à environ 9 milliards de dollars, contre 9,197 au premier trimestre (en recul de 3% sur un an). Et surtout, il anticipe désormais un bénéfice par action n'excédant pas 5 cents, là où les analystes tablaient jusqu'à présent sur 17 cents en moyenne. Dans ce contexte, le groupe a annoncé qu'il allait supprimer 7.000 emplois, soit 10% de ses effectifs, 2.000 de plus qu'annoncé à la mi-mars. La majorité de ces suppressions - 4.500 emplois - se fera par licenciements, le reste relevant de départs volontaires ou naturels. Plus de la moitié des licenciements, soit 2.700 emplois, interviendront aux Etats-Unis et seront achevés d'ici la fin avril. "Nous serons bien placés pour acccélérer notre croissance dès que le marché reprendra et il va reprendre", s'est consolé Michael Capellas. L'action Compaq, qui avait perdu 4% en séance officielle, perdait presque 10% une demi-heure après l'ouverture des marchés américains à 18,60 dollars.latribune.fr, avec AFP

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.