Bull poursuit sa chute après la publication des ses résultats

Bull a touché le fond. Au lendemain de la publication d'une perte nette plus importante que prévu en 2000, le titre a accusé un nouveau repli de 2,16% pour finir la séance à 2,6 euros. Depuis le début de l'année, le groupe informatique a vu sa valorisation bourisère fondre de 47%.Jeudi soir, Bull a annoncé une perte nette de 243 millions d'euros au titre de l'exercice 2000. Comme le craignaient les investisseurs, la perte essuyée par le groupe informatique est bien supérieure à ce qui avait été annoncé début janvier. Désireux de faire meilleure figure, la société a intégré dans ses comptes de l'année 2000 les cessions d'actifs qui seront réalisées cette année. Mais, même en comptabilisant la cession de la filiale CP8 (cartes à puce) à Schlumberger et la cession de la société Cara en Irlande, le résultat net retraité des éléments exceptionnels reste dans le rouge avec une perte de 92 millions d'euros.Guy de Panafieu, Pdg du groupe, a justifié les piètres performances de son groupe par l'état du marché informatique dans la première partie de l'exercice 2000 mais aussi par des "facteurs propres à Bull" comme la restructuration de la force commerciale et le manque de compétitivité lié, selon lui, au "positionnement généraliste" de la société. Bull continue en effet de gérer les grands systèmes informatiques, marché sur lequel la concurrence est sévère et rogne les marges. Pour tenter de redresser la situation, le groupe a mis sur pied un vaste plan de restructuration visant son recentrage sur les activités Services et Serveurs. Mais malgré les efforts déployés (cessions d'actifs, licenciements...), les analystes ne prévoient pas un retour à la profitabilité avant 2002.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.