Ariba renonce à son alliance avec i2

L'alliance entre Ariba et i2 est dissoute : les deux éditeurs de logiciels de commerce électronique ne travailleront désormais plus ensemble, Ariba se positionnant de plus en plus nettement sur le marché de son ex-partenaire. Ariba, spécialisé dans l'élaboration de "carrefours d'échanges" électroniques, et i2, spécialiste de la gestion de la chaîne logistique ("supply chain management"), s'étaient alliés au début de l'an dernier à IBM pour offrir des solutions complètes dans le domaine des places de marché. Mais l'évolution rapide de la demande et des stratégies des deux sociétés incitaient depuis les analystes à prédire un débouclage rapide de l'alliance, tant les produits d'i2 et d'Ariba devenaient concurrents les uns des autres.S'expliquant devant analystes et journalistes sur la fin de l'alliance, le PDG d'Ariba, Larry Mueller, a mis l'accent sur l'importance relative de la gestion de la chaîne logistique, qui permet aux entreprises de réduire leurs coûts en gérant de manière optimale leurs approvisionnements. "La chaîne logistique est importante, mais elle a des perspectives limitées, a-t-il affirmé. C'est l'amélioration des processus inter-entreprises qui fera l'avantage concurrentiel. C'est entièrement une question de relations entre partenaires et de création de valeur par le biais des connexions entre entreprises". Ce marché qu'il dénomme Value Chain Management (gestion de la chaîne de valeur), l'entreprise assure qu'il pèsera environ 42 milliards de dollars en 2005. Ariba se positionne donc clairement désormais sur le segment du "commerce collaboratif", qui vise à améliorer la gestion des relations commerciales en favorisant l'échange et le partage d'informations entre clients et fournisseurs. C'est dans cette optique que le groupe a récemment annoncé le rachat d'Agile Software, spécialiste du domaine. De même, Ariba a annoncé hier un accord de distribution avec Synchra Systems, éditeurs de logiciels de communication dédiés aux circuits d'achats. Autant de démarches qui positionnent le groupe directement sur le marché de prédilection d'i2, celui des achats stratégiques en ligne, alors qu'Ariba n'était jusqu'alors présent que sur celui des achats non-stratégiques (qui regroupent services généraux, fournitures et services), déjà bien développé. Sur le Nasdaq, à la mi-séance jeudi, Ariba cédait 3,79% à 15,875 dollars et i2 3,26% à 26 dollars.avec Reute

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.