Valeo ferme deux usines en France

 |  | 303 mots
Lecture 1 min.
Les usines françaises n'auront pas été épargnées très longtemps par les mesures de réduction des coûts mises en place chez Valeo. L'équipementier automobile qui a récemment changé de PDG - Noël Goutard revenant aux commandes à la place d'André Navarri - annonce la fermeture de deux sites de sa filiale Sylea à Vire (Calvados) et Cahors (Lot). Ces usines emploient respectivement 284 et 314 salariés. Valeo exprime la volonté d'éviter tout licenciement sec: le projet, qui sera soumis au comité central d'entreprise de Sylea convoqué le 11 mai, prévoit la fermeture des sites et le transfert de leurs productions sur les sites marocain, tunisien, espagnol, portugais et français de la branche électronique et systèmes de liaison du groupe, laquelle emploie 17.944 salariés à travers le monde.Après les Etats-Unis où près de 2.500 suppressions d'emplois ont été décidées depuis septembre dernier, après l'annonce en février de la fermeture de deux usines employant 580 personnes en Grande-Bretagne, c'est donc au tour de la France d'être touchée. Valeo, qui emploie 75.000 personnes à travers le monde, a été frappé de plein fouet par le ralentissement aux Etats-Unis où le groupe réalise 29% de son activité.Dans un communiqué, l'équipementier automobile justifie sa décision par le fait que Sylea "subit une pression toujours plus forte sur les prix de vente", tous ses concurrents étant installés dans des pays "à faible coût de main d'oeuvre". Lors de la publication de ses résultats trimestriels à la mi-avril, Valeo a vu son résultat d'exploitation fondre de 62% à 54 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 2,695 milliards d'euros. Qualifiant cette situation de "crise la plus grave jamais connue depuis quinze ans", Valeo avait annoncé qu'il s'engageait dans un vaste plan de cessions et de restructurations. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :