Kodak parie sur les services numériques

 |  | 266 mots
Lecture 1 min.
Après avoir annoncé il y a une quinzaine de jours la suppression de 3.000 à 3.500 emplois dans le monde entier, Eastman Kodak passe à la deuxième phase de son plan de réorientation stratégique. Avec un chiffre d'affaires au premier trimestre 2001 en baisse de 4% et un bénéfice en chute de 48,1% à 150 millions de dollars sur la même période, le groupe américain a décidé de passer à la vitesse supérieure sur le segment de la photo numérique, tournant ainsi résolument le dos à son image de fabricant de pellicules photo. Kodak a décidé d'investir "au moins" six milliards de dollars entre 2001 et 2005 pour développer ses activités numériques: appareils photo, transfert et stockage d'images, consultations des photos sur ordinateurs, bien sûr, mais aussi sur téléphones portables, imagerie médicale,etc...Kodak compte sur ces nouvelles opportunités pour faire progresser son chiffre d'affaires annuel et son bénéfice par action de 5 à 7%, une fois que "le ralentissement économique sera terminé". Pour réussir son pari, le groupe américain consacre d'ores et déjà 70% de ses dépenses de R & D (recherches et développement) à ce segment d'activité. Concernant les appareils photo numériques, Kodak a décidé de se recentrer particulièrement sur le marché des boîtiers dont le prix sera inférieur à 500 dollars, l'ambition du groupe étant de transformer ce marché en formation aux Etats-Unis comme en Europe en un marché de masse. Actuellement, seuls 5% des foyers (américains comme européens) sont équipés de ces nouveaux produits. latribune.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :