Volvo se restructure

 |  | 258 mots
Lecture 1 min.
Après son concurrent Scania la semaine dernière, c'est au tour de Volvo ce matin de reconnaître dans ses comptes l'impact du ralentissement économique. Prenant la mesure de la situation, le groupe a déclaré son intention de se restructurer pour un montant de quatre milliards de couronnes sur trois ans. Au premier trimestre, Volvo indique avoir supprimé 1.400 emplois dans sa division poids lourds. Ces réductions d'effectifs s'ajoutent aux 1.600 suppressions de postes intervenues l'an dernier. "Si nécesaire", le groupe "n'écarte pas la possibilité de mesures supplémentaires". Selon Leif Johansson, directeur général de Volvo, cette restructuration devrait permettre de générer "des économies de coûts substantielles". "D'ici la fin 2002, les économies sont évaluées à approximativement 3,5 milliards de couronnes sur une base annuelle", a-t-il ajouté. Dès le premier trimestre de cette année, le constructeur suédois a provisionné 1,3 milliard de couronnes. Conséquence, le résultat du groupe est tombé dans le rouge. Sur les trois premiers mois de 2001, la perte se monte à 1,25 milliard de couronnes, après un bénéfice de 1,89 milliard de couronnes lors de la même période de l'an dernier. Au premier trimestre 2001, le chiffre d'affaires de Volvo s'est monté à 43,75 milliards de couronnes, soit légèrement au-dessus de la moyenne des estimations des analystes interrogés par Reuters. Pour l'avenir immédiat, Leif Johansson a estimé que Volvo ne prévoyait pas de reprise de son important marché nord-américain, sévèrement touché par le ralentissement économique mondial. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :