PSA Peugeot Citröen confirme l'existence de contacts avec Toyota

 |   |  329  mots
C'est le Tokyo Shimbun qui a levé le lièvre. Le quotidien révèle dans ses colonnes que PSA Peugeot Citröen et Toyota projetteraient de développer et de produire ensemble des petites voitures, avec une motorisation de 800 cc. D'après le journal japonais, les deux groupes souhaiteraient créer d'ici 2004 une société commune qui viserait une production annuelle de 400.000 unités. Devant la précision de ces informations, Toyota comme PSA ont dû reconnaître l'existence de contacts mais pas question en revanche d'aller plus loin. Dans un communiqué, le groupe français se limite à préciser: "nous avons une politique de coopérations industrielles ponctuelles qui nous amène à discuter avec un certains nombre de partenaires potentiels, dont Toyota fait partie. De manière générale, ces discussions peuvent porter sur des sujets tels que la recherche, le développement de motorisations, la télématique ou des éléments de plateformes, et pas nécessairement sur la production en commun de véhicules". PSA Peugeot Citröen, sixième constructeur mondial, s'en tient donc officiellement à la stratégie d'indépendance affirmée et répétée par son Pdg Jean-Martin Folz. Alors que se sont constitués des géants transnationaux, PSA continue de préférer la politique des coopérations ponctuelles à la conclusion d'accords capitalistiques. Le groupe a d'ailleurs noué de nombreux partenariats avec ses concurrents. C'est notamment le cas avec Toyota et Ford dans les moteurs diesel mais aussi avec Renault sur les moteurs et les boîtes de vitesse, avec Mitsubishi pour l'injection directe des moteurs à essence, avec Fiat dans les monospaces et les utilitaires. Cette stratégie porte pour l'instant ses fruits. Les deux marques du groupe ont enregistré l'an dernier des ventes records. Au total, PSA Peugeot Citröen, qui a vendu plus 2,8 millions de véhicules l'an dernier, occupe désormais 5% du marché mondial et près de 14% du marché ouest-européen.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :