Covoiturage pour PSA et Toyota

 |   |  299  mots
PSA Peugeot Citroën et Toyota sont sur le point de conclure un accord de coopération. Les choses sont tellement avancées que le constructeur automobile français indique dans un communiqué publié vndredi que les deux groupes sont "en phase finale de discussion". Ces discussions devraient aboutir à la signature d'un accord le 12 juillet prochain, précise PSA, qui ajoute que cet accord porte "sur le développement d'une nouvelle plate-forme et la production en commun de petites voitures positionnées en entrée de gamme des deux groupes".Selon les informations publiées par La Tribune (voir article ci-contre), la production pourrait démarrer dès 2004 dans une usine qui devrait être implantée dans un pays d'Europe de l'Est. La République tchèque, la Slovaquie ou la Hongrie tiendraient la corde. De son côté, PSA se limite à dire que "ce nouveau concept automobile destiné en priorité aux marchés européens, répond aux évolutions des attentes des consommateurs. Les véhicules issus de cette plate-forme commune bénéficieront d'un triple avantage : prix inférieurs aux véhicules du segment actuel des petites voitures, haut niveau de prestations en matière de sécurité et excellentes performances environnementales".PSA, à qui l'on a souvent reproché son isolement face aux stratégies d'alliances capitalistiques de ses concurrents, reste donc fidèle à sa politique de partenariats qui lui permet de se développer à moindres coûts. L'accord avec Toyota va permettre au groupe français de renforcer sa présence hors d'Europe occidentale. De même pour Toyota, premier constructeur japonais, dont la pénétration en Europe de l'Est n'est que de 3,7%.A la Bourse de Paris, le titre PSA Peugeot Citroên a terminé la séance vendredi sur une hausse de 1,81%. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :