AOL Time Warner veut accentuer son internationalisation

 |  | 242 mots
Lecture 1 min.
Le patron d'AOL Time Warner, Steve Case, souhaite que son groupe multiplie les acquisitions et les investissements "agressifs" de manière à réaliser dans 10 ans la moitié de son chiffre d'affaires en dehors de Etats-Unis."Je crois vraiment que dans les cinq à dix prochaines années, vous verrez que notre volonté de devenir un groupe réellement mondial est très sérieuse. Vous allez voir des investissements et des acquisitions plus agressifs", a déclaré M. Case au cours d'une conférence organisée à San Francisco par la banque d'affaires JP Morgan H&Q; "même si nous détestons le reconnaître, AOL Time Warner est encore véritablement une entreprise américaine avec des présences à l'étranger". AOL Time Warner ne réalise actuellement que 17% de son chiffre d'affaires hors de son marché national. "La prochaine décennie sera celle de l'expansion mondiale, et notre objectif est de réaliser la moitié de notre chiffre d'affaires hors des Etats-Unis", a ajouté Steve Case.Le géant américain, numéro un mondial de l'accès Internet et des médias, né l'an dernier de la fusion entre AOL et Time Warner, doit poursuivre parallèlement l'intégration de ses multiples activités, de ses diverses clientèles et des différentes plates-formes d'accès que celles-ci utilisent pour accéder à ses produits. "Le défi consiste à relier entre eux tous les points", a résumé Steve Case.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :