FedEx ne voit pas l'avenir en rose

 |  | 267 mots
Lecture 1 min.
FedEx ne transporte pas que de bonnes nouvelles. Le géant américain de la messagerie a enregistré un recul de 15% de son bénéfice pour son exercice 2000/2001 (clos fin mai) à 584 millions de dollars. Le chiffre d'affaires a quant à lui progressé de 8% à 19,6 millliards de dollars. Dans un communiqué, FedEx explique que "la persistance des conditions économiques défavorables, en particulier dans les secteurs de la high-tech et des biens durables, a lourdement pesé sur la demande" des clients de l'entreprise. Pour illustrer son propos, Alan Graf, vice-président de FedEx, ajoute que "au quatrième trimestre, le volume traité quotidiennement sur le marché américain par la division FedEx Express s'est tassé de 6% sur un an". Cette tendance devrait se poursuivre dans les mois qui viennent puisque FedEx prévoit que les bénéfices enregistrés au premier trimestre de son exercice (juin à août 2001) seront "considérablement inférieurs à ceux de la même période de l'exercice précédent et se situeront dans le bas de la fourchette des analystes". Au premier trimestre 2000/2001, FedEx avait annoncé un bénéfice de 169 millions de dollars. Dans ce contexte, Fedex a engagé une série de mesures pour étoffer son chiffre d'affaires et réduire ses coûts. Il va notamment installer quelque 10.000 boîtes Fedex à l'extérieur des bureaux de poste pour réceptionner colis et enveloppes et arrêter les livraisons express le dimanche. Il a aussi diminué les primes de rendement, gelé l'essentiel des embauches, réduit ses dépenses discrétionnaires et retardé par ailleurs la livraison d'appareils. avec AFP

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :