AOL Time Warner observe une stabilisation des dépenses publicitaires

 |  | 256 mots
Lecture 1 min.
Après la baisse des derniers mois, les revenus publicitaires d'AOL Time Warner sont en train de se stabiliser et le leader mondial des médias reste en passe d'atteindre ses objectifs financiers 2001, assure le numéro deux du groupe, Gerald Levin. "Je ne suis pas certain que le marché ait encore redémarré, mais je suis convaincu que les revenus publicitaires se stabilisent", a expliqué Gerald Levin, interrogé par Reuters à Cannes, où il participe au Festival international de la publicité. Désormais, AOL Time Warner n'a plus besoin de supprimer des emplois ou de réduire ses prix pour atteindre ses objectifs financiers, a-t-il précisé. Jusqu'à présent, AOL Time Warner, dont 23% du chiffre d'affaires proviennent de la publicité contre 42% pour les abonnements, prévoyait une stabilisation du marché publicitaire au second semestre seulement. Le groupe, qui avait annoncé en début d'année 2.400 suppressions d'emplois, vise un chiffre d'affaires de 40 milliards de dollars et un excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 11 milliards. L'effet de taille et les synergies entre ses différentes activités (presse écrite, accès et contenus Internet, télévision câblée, cinéma) semble préserver en partie des turbulences du marché publicitaire le groupe formé l'an dernier par la fusion d'AOL et de Time Warner. Au premier trimestre, les revenus issus de la publicité avaient augmenté de 10%, soit légèrement plus que le chiffre d'affaires total du groupe (+9%). Sur le New York Stock Exchange, l'action AOL Time Warner gagnait 3,47% à la mi-séance à 51,57 dollars. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :