STMicro révise sa prévision de chiffre d'affaires trimestriel

 |  | 320 mots
Lecture 2 min.
En plein marasme sur le marché des semi-conducteurs, son métier, et sur celui de la téléphonie mobile, l'un de ses principaux débouchés, STMicroelectronics s'emploie à rassurer les observateurs et surtout les investisseurs. Le groupe franco-italien a publié hier soir un communiqué soulignant qu'il prévoit pour le premier trimestre un chiffre d'affaires supérieur aux 1,7 milliard de dollars enregistré l'an dernier, mais inférieur à deux milliards d'euros. Au cours d'une conférence téléphonique avec des acteurs financiers, le président du groupe, Pasquale Pistorio, a souligné que, pour le premier trimestre, la correction "sera moins forte pour STMicroelectronics que pour les autres fabricants du secteur". Il s'est cependant refusé à donner des prévisions pour le reste de l'exercice.La croissance de l'activité sur les trois premiers mois de l'année est attendue à deux chiffres, précise le groupe, qui explique que le ralentissement constaté touche notamment les produits numériques grand public, en particulier la téléphonie mobile. Le bénéfice par action après dilution devrait être en ligne avec le consensus actuel de 0,39 dollar établi par First Call (donc en hausse de 50% sur la même période de l'an dernier), mais inférieur au chiffre de 0,45 dollar précédemment attendu, ajoute STMicro.Le groupe précise avoir "pris des mesures afin de réduire significativement les coûts durant cette période de conditions de marché incertaines". Les prévisions d'investissement pour 2001 ont été réduites de 24%, soit de 2,5 à 1,9 milliard de dollars. "Bien qu'aucun plan de licenciement ne soit envisagé en ce moment", STMicro a décrété un gel des recrutements. Pasquale Pistorio s'est attaché à minimiser la signification de ces mesures, estimant que "la situation actuelle du marché des semi-conducteurs, pas plus que de notre société, ne nous impose de prendre des mesures exceptionnelles". A la clôture mercredi à Paris, l'action STMicroelectronics gagnait 3,28% à 36,20 euros.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :