Les actionnaires de VoiceStream approuvent la fusion avec Deutsche Telekom

 |  | 207 mots
Lecture 1 min.
Les actionnaires de l'opérateur mobile américain VoiceStream ont retiré mardi une épine du pied de Ron Sommer, le patron le plus contesté du secteur, en votant à une large majorité la fusion avec Deutsche Telekom. Ce vote intervient huit mois après l'annonce par Deutsche Telekom du rachat de VoiceStream pour un peu plus de 50 milliards de dollars. Quelques semaines plus tard, VoiceStream avait acquis son concurrent Powertel pour 5,9 milliards de dollars. Une opération également approuvée mardi par l'assemblée générale de l'entreprise. VoiceStream, ex-division de Western Wireless, introduite en Bourse en 1999, emploie environ 9.000 salariés. Comptant environ 3,5 millions de clients, la société a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 1,92 milliard de dollars, quasiment quadruplé par rapport à 1999, tandis que sa perte nette atteignait 2,1 milliards, notamment en raison d'acquisitions en début d'année. Mais VoiceStream a vu sa valeur boursière baisser de 35% depuis juillet dernier, tandis que le cours de Deutsche Telekom s'est effondré de plus de 55%, les investisseurs s'interrogeant sur la stratégie de croissance externe rapide du groupe et sur son endettement croissant. A Wall Street, l'action VoiceStream gagnait près de 3% mardi à la mi-séance à 91,3125 dollars. Au même moment, Deutsche Telekom progressait de 2,37% à 25,93 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :