Alcatel interrompt la production de combinés mobiles en France

 |  | 274 mots
Lecture 1 min.
Pas plus épargné que ses grands concurrents par la décélération rapide du marché de la téléphonie mobile, qui gonfle les stocks chez les fabricants et les distributeurs, Alcatel a confirmé l'instauration de deux semaines de chômage technique dans ses usines françaises de fabrication de combinés en mars et avril. 800 salariés sont concernés sur le site d'Illkirch, dans le Bas-Rhin, et 700 autres sur celui de Laval, en Mayenne. Mis au repos forcé dès cette semaine, ils le seront de nouveau une semaine le mois prochain. Jeudi dernier, Alcatel avait expliqué que ses ventes de mobiles - qui génèrent 7% du chiffre d'affaires total du groupe, soit quelque deux milliards d'euros en 2000 - "s'établissent nettement au-dessous du niveau de 2000 en raison du sur-stock existant chez les distributeurs au 1er janvier 2001 et du ralentissement du marché". Le groupe prévoit que cette activité générera une perte sur le premier trimestre, même si le résultat global reste proche de celui de la même période de l'an dernier.Il y aurait actuellement dans le monde quelque 40 millions de terminaux stockés, dont la moitié chez les opérateurs et distributeurs et l'autre moitié chez les fabricants, soit l'équivalent d'un mois de ventes mondiales, sur la base de la prévision de 450 millions de combinés retenue désormais par la majorité des acteurs du marché. A la Bourse de Paris, l'action Alcatel a gagné mardi 1,17% à 39,70 euros. Le titre a cédé plus de 35% depuis le 1er janvier, dans un contexte particulièrement défavorable aux équipementiers télécoms.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :