KPN prépare des cessions pour réduire sa dette

 |  | 358 mots
Lecture 2 min.
Outre ses résultats financiers pour l'année 2000, KPN annoncera lundi prochain la vente ou la réorganisation de certaines de ses participations, afin de réduire sa dette qui s'élève à 22 milliards d'euros, a confirmé ce matin l'opérateur néerlandais. "Ce plan comprendra aussi bien la vente que la recherche de partenaires", a précisé un porte-parole de KPN, expliquant qu'une vingtaine de participations seraient concernées.Sans dévoiler le montant global qu'il espère retirer de ces cessions totales ou partielles, KPN explique que son objectif est de regagner sa note d'endettement à long terme de A- auprès de l'agence de notation financière Standard and Poor's d'ici un an et demi. Le 15 janvier, S&P a abaissé la note de KPN à BBB+. Le mois dernier, Moody's a pour sa part ramené sa note de A3 à Baa2, l'abaissant de deux échelons.Pour la banque d'affaires Merrill Lynch, citée par le Financial Times, KPN, dont l'Etat néerlandais possède encore 43,2% et qui a retardé la mise en Bourse de sa filiale mobile, aura besoin de 8 à 9 milliards d'euros pour atteindre son objectif.Parmi les cessions apparemment les plus faciles à réaliser figure celle de la participation de 21% dans l'opérateur de télécommunication irlandais Eircom. KPN a déjà annoncé apporter ses parts dans l'opérateur mobile Eircell, détenu par Eircom, à l'offre d'achat du britannique Vodafone. Selon le cours actuel des actions Vodafone, la vente de cette participation dans Eircell apporterait environ 720 millions d'euros à KPN.L'opérateur néerlandais a également annoncé en août dernier son intention de se désengager du marché est-européen en vendant sa participation dans l'opérateur tchèque Cesky Telecom. Cette opération pourrait rapporter environ 970 millions d'euros, estiment des analystes.Selon le Financial Times, KPN pourrait également annoncer la vente de sa participation dans l'opérateur hongrois Pannon ainsi que la vente du réseau de transmission aérienne de E-Plus, l'opérateur mobile allemand détenu avec l'américain BellSouth.A la Bourse d'Amsterdam, l'action KPN clôturait dans un contexte défavorable aux opérateurs en Europe et perdait 7,91% à 11,18 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :