Le patron de Deutsche Telekom exclut de démissionner

 |  | 206 mots
Lecture 1 min.
"Je n'ai qu'un problème : je déteste la situation actuelle sur les marchés financiers, mais je ne vais pas perdre mon temps à m'en plaindre". Interrogé par le Wall Street Journal sur les rumeurs récurrentes évoquant sa démission de la présidence de Deutsche Telekom, Ron Sommer a manifestement choisi de passer à l'offensive. Présentant comme un "non-sens total" ces rumeurs, Ron Sommer assure : " je vais continuer à à travailler dur avec mon équipe pour que l'entreprise poursuive sa croissance, pour qu'elle soit plus productive, pour tenir nos promesse. C'est tout ce que j'ai à faire".Critiqué pour avoir mené une stratégie de croissance par acquisitions coûteuse ces derniers mois, Ron Sommer se voit aussi attribuer une grande part de responsabilité dans la chute du cours de Deutsche Telekom, qui a perdu les trois quarts de sa valeur en moins de treize mois. Plusieurs actions judiciaires ont même été intentées contre le groupe par des investisseurs."On adresse beaucoup de suggestions à mes collègues et à moi sur la manière dont nous devrions diriger cette entreprise, poursuit-il. Mais nous savons à peu près comment la diriger"A la Bourse de Francfort, l'action Deutsche Telekom reprenait 5,51% en fin de journée vendredi à 25,48 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :