KPN dément étudier une vente de sa filiale mobile

 |  | 410 mots
Moins d'une semaine après la publication d'informations sur une éventuelle augmentation de capital à prix cassés, KPN a été forcé de démentir ce matin l'éventualité d'une cession de sa branche mobile. "En ce moment, il n'en est pas question", a déclaré à l'AFP un porte-parole du groupe, Bram Oudshoorn, en réaction à l'article du Financieele Dagblad (FD) selon lequel KPN serait à la recherche d'acheteurs pour KPN Mobile. "Selon des sources bien informées, ces plans de vente font partie des options sérieuses pour la résolution des problèmes financiers de l'entreprise", écrit pourtant le FD, qui précise que "la valeur de marché des activités de téléphonie mobile de KPN aux Pays-Bas, en Allemagne et en Belgique est estimée à 15 milliards d'euros par les analystes". Toujours selon le quotidien, le britannique BT, l'italien Telecom Italia et l'espagnol Telefonica seraient des acheteurs potentiels de KPN Mobile, dont le japonais NTT DoCoMo possède 15%. Le gouvernement néerlandais, qui possède encore 34,7% du capital de KPN, aurait évidemment son mot à dire sur l'opération.KPN Mobile est à l'origine du creusement rapide de la dette du groupe, avec notamment la prise de contrôle de l'opérateur allemand E-Plus l'an dernier et l'acquisition de licences UMTS en Allemagne et aux Pays-Bas. Vendredi, le Financial Times britannique avait annoncé que KPN - dont l'endettement atteint 23,2 milliards d'euros - envisageait une augmentation de capital d'environ 5 milliards d'euros avec une décote de 50% sur le cours de Bourse. L'information, publiée quelques heures avant l'annonce d'une perte trimestrielle de 539 millions d'euros, avait fait chuter l'action KPN de 18,5% à la Bourse d'Amsterdam. "Nous considérons différentes possibilités. Une augmentation de capital à prix cassé est l'une de ces possibilités, mais aucune décision définitive n'a encore été prise", a indiqué M. Oudshoorn. Selon des analystes cités ce jeudi par le FD, une augmentation de capital n'aurait du succès que si "KPN est également capable de fournir une histoire positive sur son futur", ce qui sous-entend éventuellement la vente de KPN Mobile. Une décision en faveur de cette vente devrait donc intervenir avant la mi-juin, date à laquelle est attendue l'annonce de l'augmentation de capital de KPN qui devrait pour sa part faire suite à la finalisation de l'émission de BT, selon le FD. En clôture à Amsterdam, l'action KPN cédait 5,02% à 7,38 euros. La chute du titre depuis une semaine dépasse désormais 30%. latribune.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :