American Airlines touchée par la baisse des voyages d'affaires

 |  | 352 mots
Lecture 2 min.
Habituée à afficher année après année des bénéfices, AMR, maison-mère d'American Airlines et de TWA qu'elle vient de racheter, pourrait bien terminer l'exercice 2001 sur un déficit. L'anémie de l'économie américaine, le prix élevés des carburants sont les principales raisons des difficultés rencontrées par la première compagnie aérienne américaine. Alors que le consensus de Thomson Financial/First Call pariait sur un bénéfice de 41 cents par action au deuxième trimestre, AMR a douché ces espoirs en indiquant que, pour sa part, elle tablait sur une perte de plus de 100 millions de dollars au deuxième trimestre. Lors des trois premiers mois de l'exercice, la compagnie avait déjà affiché une perte de 43 millions de dollars.Dans ce contexte de morosité économique où des centaines de vols sont annulés, AMR anticipe une perte sur l'ensemble de 2001 "si la forte baisse constatée sur les voyages d'affaires ne se dément pas". Afin de faire face à cette contraction de la demande, AMR va retirer de sa flotte 22 appareils dont les 19 vieux DC-9 de TWA d'ici le premier trimestre de 2002. Par ailleurs, le groupe précise qu'il va passer une charge de plus de 425 millions de dollars après impôts sur le deuxième trimestre au titre de la dépréciation de sa flotte d'appareils de transport régional.Hier à Wall Street, avant la publication de ces annonces, le titre AMR a terminé la séance sur une hausse de 1,81% à 35,92 dollars.Les conditions difficiles qui affectent AMR pèsent aussi sur les autres compagnies américaines. C'est le cas notamment de Delta Airlines. Le groupe a indiqué vendredi dernier qu'il s'attendait à enregistrer au deuxième trimestre une perte supérieure aux attentes, elle pourrait se situer entre 140 et 160 millions de dollars. En plus de la faiblesse de la conjoncture, Delta doit faire face à l'impact de la grève des pilotes de sa compagnie régionale Comair. Ce conflit, qui s'est achevé jeudi, aurait coûté entre 1,5 et 2 millions de dollars par jour à Delta. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :