Airbus atteint son objectif de doubler ses commandes au Bourget

 |  | 345 mots
Lecture 2 min.
Noël Forgeard, le directeur général d'Airbus, avait annoncé lundi qu'il ne serait "pas surpris" de finir le salon avec un nombre de commandes annuelles multiplié par deux. C'est aujourd'hui chose faite avec l'annonce d'un contrat avec ILFC portant sur cent onze appareils. L'avionneur, qui revendiquait avant l'ouverture du salon cent quarante-quatre appareils commandés depuis le début de l'année, en compte aujourd'hui deux cent quatre-vingt neuf, soit un peu plus du double.La commande d'ILFC est de loin la plus importante enregistrée depuis le début du salon du Bourget. Le géant américain de la location d'avions s'est engagé sur l'achat de quatre-vingt appareils de la famille A320, vingt et un A330 et dix A380. Pour le très gros porteur de l'avionneur européen, ILFC a confirmé un engagement précédent sur cinq exemplaires auxquels il a ajouté une commande de cinq nouveaux avions. Sur ces dix appareils, cinq sont des versions passagers et cinq des versions cargo.Airbus ne précise pas le montant de l'opération. Sur la base des prix catalogue, la commande totale représente 9,4 milliards de dollars, mais, lors des négociations, les acheteurs peuvent généralement obtenir des réductions substantielles par rapport aux prix officiels, surtout pour une commande de cette importance. Toutes ces commandes sont fermes, a précisé une porte-parole d'Airbus.Airbus avait déjà annoncé lundi, au Salon aéronautique du Bourget, 34 nouvelles commandes fermes ainsi que la confirmation de l'engagement d'Air France pour dix A380. Mais ces annonces avaient été quelque peu ternies par les difficultés rencontrées par Airbus sur deux commandes précédemment signées. Dimanche, l'avionneur européen avait indiqué qu'il allait sans doute devoir annuler une grosse commande de quarante-cinq avions faite par la compagnie TWA, rachetée récemment par American Airlines. Lundi matin, c'est la compagnie belge Sabena qui a laissé entendre qu'elle n'était plus sûre d'honorer la commande de quinze A319 et de quatre A340 qu'elle avait signé avec Airbus.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :