Grandes manoeuvres dans les banques régionales américaines

Le mouvement de concentration qui anime les banques régionales américaines ne connaît pas de pause. SunTrust, basée en Géorgie, vient d'annoncer qu'elle lancait une offre publique d'échange non sollicitée d'un montant total de 14,7 milliards de dollars sur sa concurrente Wachovia. Problème, cette dernière a conclu à la mi-avril un accord de fusion, dans une opération d'échange d'action évaluée à 13 milliards de dollars, avec un troisième établisement, First Union.Si l'OPE de SunTrust venait à aboutir, alors l'ensemble formé avec Wachovia se situerait au neuvième rang des banques aux Etats-Unis, avec 180 milliards de dollars d'actifs. Lors de l'annonce de leur rapprochement, First Union et Wachovia avaient avancé des chiffres supérieurs puisque selon un communiqué le résultat de leur mariage formerait le quatrième groupe bancaire américain avec un total de bilan de 324 milliards de dollars. Wachovia n'a pas encore fait connaitre sa réponse à l'offre de SunTrust. A Wall Street, à la mi-séance, le titre Wachovia progresse de 6,08%% alors que celui de SunTrust abandonne 8,04%. Celui de First Union perd 0,60%. Le mouvement de restructuration des banques régionales américaines remonte à quelques mois. On a ainsi assisté au rapprochement de FleetBoston avec SummitBancorp pour 7 milliards de dollars. Auparavant, US Bancorp avait racheté pour 21,1 milliards de dollars Firstar. Toutes ces opérations ont une même ambition: élargir le territoire d'influence de ces banques avec pour objectif de s'imposer sur le plan national, avec à la clé des économies d'échelles et donc une croissance des profits. latribune.fr

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.